Le livre noir de l’agriculture : Comment on assassine nos paysans, notre santé et notre environnement – Isabelle Saporta

Nouvelle Zélande qui a fait de l’agriculture intensive le cœur de son économie…

Synopsis

Malgré son coût, notre agriculture ne respecte ni le pacte social qui la lie aux paysans, ni le pacte environnemental qui la lie aux générations futures, ni même le pacte de santé publique qui la lie à chacun de nous. Les ressources d’eau sont gaspillées et nous ingurgitons chaque jour notre dose de pesticides.Après deux années d’enquête, Isabelle Saporta montre l’absurdité du système, en le remontant de la fourche à la fourchette, du cours d’eau pollué aux cancers environnementaux provoqués par les pesticides, des animaux trop traités à l’antibiorésistance.Malgré tout, il est encore possible de revenir à plus de raison. Certains travaillent d’arrache-pied à remettre les champs dans les sillons du bon sens paysan, il suffit de les écouter !

Mon avis…

Encore un roman que nous avons lu a deux et on adore ça ! Pendant que monsieur conduit, je me donne à ma passion en lui lisant des romans que nous avons choisi ensemble. Pour cette deuxième tentative, nous avons choisi le livre noir de l’agriculture. C’est clair que vu le titre, ça ne donne pas forcément envie mais figurez vous qu’on a adoré et qu’on a appris énormément de choses ! Depuis que nous voyageons, nous accordons de plus en plus d’importance à la terre et aux animaux qui nous entourent. Nous regardons enfin ce qui se passe autour de nous et essayons de comprendre le pourquoi du comment . Non pas que nous le faisions pas à Paris mais c’était vraiment plus compliquée. A part des pigeons et des embouteillages, on ne peut pas dire que Paris regorge d’animaux et de champs ^^Ici, en nouvelle Zélande, c’est plus simple de s’interroger puisque le pays est très vert et il n’y a pas un instant ou nous ne sommes pas entourés de champs, de vaches, de moutons, ou d’otaries ! Nous comprenons d’autant plus le quotidien des fermiers puisque nous travaillons dans les champs d’horticulture mais aussi dans les fermes. Des champs qui sont malheureusement bourrés de pesticides et des fermes qui sont piquousées à l’agriculture intensive. et formatées par les laboratoires pharmaceutiques tels que Bayer qui s’en donnent à coeur joie..triste a en mourir. C’est d’ailleurs après cette expérience dans les champs de kiwis, que nous avons décidé de lire cet ouvrage afin de comprendre pourquoi les paysans mettaient autant de pesticides ? Les pesticides étant tellement présent dans les champs, que ça nous brûlait les yeux ! Ce livre est une enquête incroyable qui révèle l’hypocrisie, les dérives de la culture intensive qu’aucuns politiques, gouvernements n’a remis en cause de peur de se mettre à dos les coopératives et la grande distribution. Dans cet ouvrage, l’auteur dénonce avec beaucoup d’humour noir l’organisation de l’agriculture française voir européenne : souffrance animale, destruction de la planète, gâchis, pollution, cancers ect…Filières du porc, du soja, du mais, de la pomme de terre sont passées au crible et quelle horreur !!! Tout cela pour le plus grand bonheur des coopératives, des semenciers de l’agrochimie et de la grande distribution.

« Une insémination ratée, une truie qui revient le ventre vide, c’est rillettes, on l’a vu. Une truie qui fait des mort-nés ou qui écrase ses petits, ça devient du saucisson »

Un livre écrit en 2011 mais on peut se demander ce qu’il en est aujourd’hui en 2019 ? Ce que je peux vous dire c’est qu’au vu de mon expérience dans les fermes et dans les champs, c’est que cette agriculture n’est pas prête de s’arrêter. Pour que tout ceci s’estompe petit à petit, c’est à nous consommateur de prendre conscience de l’urgence de la situation. C’est à nous d’agir à notre échelle en commencent par lire les étiquettes, acheter bio, privilégier les circuits courts de proximité ou encore éviter la grande distribution qui s’en met pleins les poches au détriment des paysans, de notre environnement et de notre santé.

En résumer

Un roman à lire et à relire qui nous montre les ravages de l’agriculture intensive.

Excellent !

Vous voulez lire « Le livre noir de l’agriculture » c’est par ici !

https://www.amazon.fr/livre-noir-lagriculture-Isabelle-Saporta/dp/2290041157

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s